Demandez un diagnostic pour comprendre vos problèmes d’humidité au sein de votre maison

Une peinture qui cloque, du papier mural qui se décolle, des traces noires sur les murs ; voici, entre autres, les signes de la présence d’humidité dans un logement. Si les conséquences de l’humidité, dangereuse non seulement pour la construction, mais aussi pour la santé, sont les mêmes, ses causes peuvent varier. C’est pourquoi, il est important de faire un diagnostic, souvent gratuit, avant de mener des travaux contre l’humidité…

Une maison humide vieillit mal

Les causes accidentelles de l’humidité telles qu’une fuite d’eau ou une inondation sont faciles à déterminer. Mais qu’en est-il des autres ?

Détecter un problème de remontées capillaires

Lorsque l’humidité est causée par des remontées capillaires (on parle alors de l’humidité du sol qui remonte), elle peut atteindre les murs ou le sol, la cave ou bien le sous-sol. Parmi les signes qui annoncent cette cause, il y a :

  • Des taches blanchâtres en bas des murs ou au niveau des pièces mal ventilées ;
  • Une dégradation au niveau des plâtres et enduits ;
  • Si c’est à l’extérieur : crépillage, auréoles et dégradation.

Assurez-vous de bien ventiler pour chasser l’air vicié et les moisissures

L’humidité se crée aussi par la respiration de chaque membre du foyer et les vapeurs de cuisson, entre autres. Mais quelle que soit la cause, la ventilation de votre maison est primordiale afin de l’évacuer correctement et d’assurer un climat intérieur sain.

Le diagnostic est gratuit dans de nombreux cas

La plupart des entreprises spécialisées dans le domaine offrent un service de diagnostic d’humidité gratuit. Toutefois, elles peuvent proposer un rapport détaillé ainsi qu’un devis de travaux contre rémunération.

Des services gratuits de professionnels du traitement de l’humidité

Il va sans dire qu’effectuer des travaux contre l’humidité sans recourir à un diagnostic précis revient à jeter son argent par la fenêtre et risquer d’avoir à refaire des travaux quelques mois plus tard. En effet, la cause est importante à savoir pour déterminer les solutions adéquates.

Par ailleurs, nous ne vous conseillons pas de faire ce diagnostic vous-même, car un professionnel saurait mieux où regarder. D’ailleurs, voici les étapes d’un diagnostic d’humidité, souvent gratuit :

  • Le constat visuel des dégâts ;
  • La mesure du taux d’humidité ambiant (température, humidité dans l’air et point de rosée) ;
  • La mesure du taux d’humidité des matériaux ;
  • La mesure de la teneur en sels minéraux ;
  • L’étude de la structure du bâti en cas de remontées capillaires.